TOUT.E. S AU TRIBUNAL DE NICE LE JEUDI 21 JANVIER 2021

TOUT.E. S AU TRIBUNAL DE NICE LE 21 JANVIER 2021
A 13H30

Une fois de plus « un procès de la honte » va inaugurer l’année 2021. En effet le 21 janvier 2021 à 13h30. Un camarade militant se retrouve au tribunal de NICE. Avec comme seul « crime » revendiqué une justice sociale pour un meilleur lendemain. Le gouvernement « némésis » de toutes manifestations sociales, bafoue nos droits les plus élémentaires par la répression policière et judicaire de façon arbitraire. Le procès de notre camarade est celui de tout. e. s les militant. e. s qui battent le pavé pour crier l’injustice.

Ce qui est reproché à notre camarade est le port de fumigène, accessoire folklorique et bon enfant des manifestations. Notre système judiciaire exerce une justice à géométrie variable et de façon paradoxale. En effet peut-on voir en première page de la une des journaux un syndicat de police, un bâtonnier de barreau brandir un fumigène pour symboliser leur contestation ? A l’instar quand il s’agit d’un manifestant lambda cela est considéré à ses dépens comme un trouble à l’ordre public.L’injustice s’arrête-elle ici ? Hélas non ! s’ensuit des outrages et des violences qu’on lui prête. Et quoi de plus naturel pour nos défenseurs de la veuve et de l’orphelin de faire une interpellation musclée par une clé d’étranglement, un plaquage au sol. Aujourd’hui si notre camarade est encore parmi nous, il ne le doit qu’a sa bonne étoile. D’autres n’ont pas eu cette chance.

Pour rappel l’art 10 de la « Déclaration des droits de l’homme » de 1789, qui à valeur constitutionnelle, énonce clairement la liberté de manifestation et d’opinons…

« NUL NE DOIT ETRE INQUIETE POUR SES OPINIONS… ».

J’invite tous les camarades militantes et militants à venir soutenir notre camarade le 21 janvier 2021 à 13h30 et scander « ETAT MACRON ETAT POLICIER, VOUS NOUS ENLEVEREZ PAS LE DROIT DE MANIFESTER ».

Le conseil d’Etat valide les 3 décrets du 5 décembre autorisant un fichage accru des opinions politiques, religieuses, affiliations syndicales, etc


Crédit photo : Wikipedia

[1]EASP : Enquêtes administratives liées à la sécurité publique : DÉCRET N° 2020-1510 DU 2 DÉCEMBRE 2020.

PASP : Prévention des atteintes à la sécurité publique : DÉCRET N° 2020-1511 DU 2 DÉCEMBRE 2020 MODIFIANT LES DISPOSITIONS DU CODE DE LA SÉCURITÉ INTÉRIEURE

GIPASP : Gestion de l’information et prévention des atteintes à la sécurité publique : DÉCRET N° 2020-1512 DU 2 DÉCEMBRE 2020

Ordonnances de référé n°447970, 447972 et 447974

Pour en savoir plus :

L’Intérieur muscle les possibilités de fichage politique

Face à la contestation, l’Intérieur en dit plus sur son fichage politique

« Le gouvernement nous considère tous comme des suspects, des terroristes en puissance » par Martin Drago – QG – Le média libre

Fichiers de police élargis : quelles données personnelles peut-on recueillir sur vous, et par quels moyens

Décrets PASP : première bataille perdue contre le fichage massif des militants politiques – La Quadrature du Net

Cristina, Edvige: des fichiers vieux comme la police. Des années 1960 au projet avorté Edvige en 2008, l’éternelle soif de fichage

Le Conseil d’Etat ne suspend pas l’extension du fichage des militants – Ligue des droits de l’Homme

La lettre d’un jeune étudiant, Matéo à son professeur

En PDF et Audio archive.org

Un grand merci à tous pour la visibilité que vous donnez à ce message.

Sa finalité n’était pas la diffusion, il s’agissait seulement pour moi d’écrire mon mal-être et d’en faire part à quelqu’un. Je suis quelque peu dépassé par l’ampleur que prend cette lettre et par l’émotion qu’elle semble susciter chez beaucoup de gens.

Il est rassurant de constater que bien que déboussolés et peu écoutés notre volonté demeure ! Un grand merci à vous pour votre lecture ! Puisque cette lettre semble véhiculer un message fort j’aimerais qu’elle soit lue par beaucoup, en particulier par la jeunesse, afin de peut-être provoquer une réaction, quelque chose que nous pourrions être amenés à construire… ensemble

Matéo

Étude sur la santé mentale et physique des manifestants


Crédit photo : Spaceflattener/Commons Wikimedia

Par Alexander Samuel gazlacrymo.fr & Jaïs Adam Troïan
December 10, 2020

Bonjour et bienvenue,

Cette étude s’intéresse à la santé mentale et physique des manifestants et les réponses apportées par le gouvernement concernant leurs revendications. Nous aimerions interroger des membres de tous les mouvements sur leur perception de la police, de la politique du gouvernement, sur leur état émotionnel, leur vécu des manifestations y compris des violences policières.

Vos réponses sont anonymes et seront utilisées uniquement dans le cadre de cette étude universitaire. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse, seul votre point de vue compte. Nous vous demandons de répondre de manière individuelle. Cette étude vous prendra environ 20 min.

Pour toute question ou demande, vous pouvez nous envoyer un mail à l’adresse suivante: etudesliens@gmail.com

Nous pouvons aussi vous transmettre les résultats à votre demande.

Nous vous remercions pour votre participation.

http://sondage.gazlacrymo.fr/

https://parisouestpsy.eu.qualtrics.com/jfe/form/SV_bPDZKlO7dTSKxHD

Cette étude est portée par Jaïs Adam-Troïan et Alexander Samuel. Les questions ont été validées et le service utilisé est un service sécurisé. Ceux qui ont « peur » de répondre, sachez qu’une réponse à un questionnaire de ce type n’est pas forcément « vraie », il y a un pourcentage de menteurs / trolls.

Il vous suffira de dire que c’était du troll si jamais on vous embête par rapport à des réponses à des questionnaires quelconques. Nous avons déjà publié des données partielles sans atteindre la significativité, sur un des aspects :

évitez de consulter avant de répondre si possible, car cela pourrait influencer les réponses. Mais ces données partielles portent sur un détail du questionnaire, ce n’est pas dramatique.

https://jmedrxiv.org/content/10.1101/2020.10.11.20210955v1 .

Pour voir le travail réalisé par Jaïs sur la partie psychologique, voici les publications scientifiques déjà sorties qui disent notamment que l’humiliation et les violences policières sont la cause de radicalisation de manifestants. Ainsi, c’est une façon de défendre en justice quelqu’un qui aurait commis un acte violent ou illégal : s’il a subi par le passé des actes humiliants, cela atténue sa résponsabilité par exemple.

Voici les études: https://journals.sagepub.com/doi/10.1177/0886260520935863

https://journals.sagepub.com/doi/10.1177/1368430219880954

https://www.thelancet.com/journals/eclinm/article/PIIS2589-5370(20)30253-4/fulltext

Enfin merci de me contacter directement pour toutes remarques :
06 01 93 20 41 (numéro public) ou alex[at]gazlacrymo.fr

Vidéo sur Invidious: Alexander Samuel au sujet du gaz lacrymo : « J’attends du gouvernement qu’une décision soit prise. »

Appel à soutien a nos camarades qui passent en procès à Nice aujourd’hui !

Rassemblement / concert devant le tribunal de Nice. En soutien aux 9 accusé.es de la société générale.

A patir de 12h jusqu’a 19h
Place du Palais de Justice
Nice
Évenement : Mobilizon et FB

Le samedi 26 octobre 2019, à Nice, l’innomable a été commis :

La victime : la Société Générale. Impensable pour cette banque au parfait CV : de ses milliers de sociétés offshores révélées par les panama papers, aux milliards d’euros déclarés dans les paradis fiscaux, en passant par les montages financiers complexes en partenariat avec d’autres banques – mais sans oublier aussi ses milliards d’investissement dans les énergies fossiles – la SoGé a su redonner confiance en notre système bancaire, après tant de crises…

Malgré sa probité évidente, ce samedi d’octobre, un groupuscule – composé de dangereux individus prônant la non-violence comme mode d’action – s’est attaqué à l’une de leurs agences. Armés de nettoyant pour vitre, ces criminels n’ont pas hésité à l’utiliser contre la façade du bâtiment, allant jusqu’à salir ses murs, ses vitres, sa réputation…

Devant ces faits, bien heureusement, la ville de Nice a su prendre des mesures proportionnées : plus de 48h de garde à vue et plus d’une dizaine de perquisitions, pour ensuite déférer immédiatement devant le tribunal les prévenus, afin qu’ils soient jugés pour « dégradations graves en réunion ».

A Nice, on ne plaisante pas avec des produits lavables à l’eau. A Nice, on combat avec vigueur la non-violence et la liberté d’expression.

Ce gang de laveurs de vitres sera jugé ce jeudi 17/12/2020 ; votre soutien ne pourrait que les encourager.

Rassemblement / concert devant le tribunal de Nice. En soutien au 9 accusé.es de la société générale.

Soutien à Dany une GJ du Var qui a dénoncé des violences policières

Le Procès de Mardi 1er décembre 14 h – Cour d’Appel d’Aix-en-Provence a été encore une fois reporté !

Dany une gilet Jaune du Var en procès à la cour d’appel de Aix-en-Provence pour avoir dénoncé des violences policières

Artisan-commerçant dans l’évènementiel, Dany 58 ans, était peu habituée des manifestations. Pourtant, elle a été inculpée et jugée en mai 2019 suite à un post sur Facebook lors d’une manifestation des Gilets Jaunes à Marseille mise sous haute tension par la Police le 13 avril 2019.

Dany choquée et excédée par les violences de la police, a voulu dénoncer ce qu’il se passait en postant une photo et un live, son tout premier… Convoquée ultérieurement, elle a fait 30 heures de GAV puis elle est passée en comparution immédiate pour « 3 outrages à des personnes dépositaires de l’autorité publique, menace de crime ou délit contre les personnes ou les biens à l’encontre d’un dépositaire de l’autorité publique et provocation non suivie d’effet au crime ou délit par parole, écrit, image ou moyen de communication électronique ».

Le tribunal l’a condamnée à un an de prison avec sursis et plusieurs milliers d’euros d’amendes pour les 3 policiers qui ont porté plainte. L’acharnement judiciaire ne s’arrête pas là puisque son procès au civil est à venir. L’un des policiers affirme que lui et sa famille vivent dans la peur depuis les faits et demande 10 000 € de dommages et intérêts. Dany fait appel de cette décision et comparait à 14h à la cour d’appel d’Aix-en-Provence, après plusieurs reports successifs depuis 03/2020.

La justice, comme la police sont ici des instruments au service de l’État, ne nous laissons pas faire, ne laissons personne seul face à l’appareil judiciaire.
Nous soutenons Dany pour avoir filmé la police et pour avoir voulu mettre des visages sur les policiers violents.

Nous condamnons les policiers qui abusent de leurs pouvoirs et nous demandons l’arrêt de l’impunité de ces policiers violents !

Nous appelons à communiquer sur cette histoire qui met en lumière encore plus aujourd’hui le danger du Projet de loi Sécurité Globale : cette loi ne va faire qu’accentuer la dérive des violences policières.

Le Collectif Gilet Jaunes contre les Violences Policières en Région PACA (GJGAVPACA)

Vous pouvez apporter votre soutien à Dany en lui écrivant « Soutien à Dany » par mail à :

SoutienDanyLaJaune83[at]protonmail.com

Mobilizon : Soutien à Dany une GJ du Var qui a dénoncé des violences policières


Le pot commun a été désactiver par lepotcommun.fr pour les motifs suivant :non conforme aux conditions générales

Zineb, 2 ans déjà. Week end contre le racisme d’Etat et les violences policières

Lire l’aticle complet sur Marseille Info Autonome

Programme :

Rdv sur la Plaine vendredi à 18h pour concert /open mic + infokiosk (brochure, fanzines..), et samedi à 11h pour une bouffe, discussions, tables de presse et bouquins… Puis départ en manif à 14h !

Programme du Week-end de lutte contre le racisme d’état et les violences
policières :
Vendredi 4 décembre 18h : concert /open mic + infokiosk (brochure,
fanzines..)
Samedi 5 décembre 11h : bouffe, discussions, tables de presse et
bouquins…
…….14h : Départ de la plaine pour la Manifestation.

!!!! Le groupe antiCRA a pour projet de sérigraphier des teeshirt afin
de financer leur lutte contre les centre de rétention , n’hésitez donc
pas à participer en venant déposer un/ des tee-shirt UNIS ( sans motif,
une seule couleur) à l’infokiosque, MERCI !

Hommage à Zineb…2 ans

2 ans ….et toujours pas de coupables !!

Hommage : Samedi 5 Décembre, 2020 a 14h30
Quai du Vieux-Port, 13002 Marseille, France

En accord avec la famille de Zineb, Le 5 Décembre aura lieu une marche a Zineb Redouane, décédée il y a 2 ans . La crise sanitaire et l’état d’urgence qui en a découlé, ont mis le pays à l’arrêt. Seule, la police a pu continuer à développer sa répression .
Soutenues dans leur exactions par « notre » nouveau ministre de l’intérieur lui même poursuivi pour agression sexuelle, cette journée sera également l occasion de nous battre , encore, contre « la loi de sécurité globale ».Réaffirmons notre volonté à exprimer notre désaccord. Nous demandons justice et vérité pour toutes les victimes et que cette répression cesse. Nous avons appris récemment que l’appartement où vivait Zineb a été vidé sans même en informer sa famille, puis reloué. L’affaire Zineb est en stand-bye, la famille n’a aucun nouvel élément concernant l’enquête. Il est temps de mener une véritable enquête et de faire toute la lumière sur cette assassinat . Si la Justice est aveugle assurons-nous qu’elle ne soit pas sourde le 5 décembre . Soyons nombreuses et nombreux à crier et nous faire entendre pour l’ouverture d’une nouvelle enquête !!! La solidarité est notre arme !!!

FB : Fadila Dela et Marseille contre les violences policière

Le samedi 5 Décembre il y aura plusieurs manifs conjointes:
Hommage à Zineb, contre la loi de sécurité globale et les violences policières, contre le chômage et la précarité. Acte 108 des gilets jaunes.
13h chorale des luttes
14h appel CGT
14h30 appel Marseille contre les violences policières et Marseille Révoltée (Manif déclarée. Attestations suivront.)

Liens et vidéos :

Une enquête de Disclose en partenariat avec Forensic Archicture démontre que la mort de Zineb Redouane suite à un tir de grenade lacrymogène en marge de l’acte 3 des gilets jaunes résulte d’une faute policière couverte par la hiérarchie.
Mort de Zineb Redouane : les preuves qui accusent la police
Révélations en vidéo, Invidious :
Mort de Zineb Redouane : les preuves qui accusent la police


Mort de Zineb Redouane : éléments de contre-enquête à deux ans des faits Par le Collectif Désarmons les !

160 organisations contre la « sécurité globale »

Le Collectif Gilets Jaunes Contre les Violences Policières en Région Paca a rejoint l’appel de La Quadrature du Net dont nous retranscrivons le texte ci dessous :

Nous signons aux côtés de 159 organisations la lettre ci-dessous pour nous opposer à la loi de sécurité globale. Si vous êtes une association partageant notre combat, écrivez-nous à contact@laquadrature.net pour signer la lettre (mettez « signature lettre sg » en objet). Si vous êtes un particulier, appelez les députés pour leur demander de rejeter ces dispositions.
Contre la loi « sécurité globale », défendons la liberté de manifester

Nous nous opposons à la proposition de loi « sécurité globale ». Parmi les nombreuses propositions dangereuses de ce texte, trois articles risquent de limiter la liberté de manifester dans des proportions injustifiables, liberté déjà fortement restreinte sur le terrain et de nouveau remise en cause par le Schéma national du maintien de l’ordre.

L’article 21 concerne les caméras portables qui, selon les rapporteurs du texte, devraient équiper « toutes les patrouilles de police et de gendarmerie […] dès juillet 2021 ». S’il est voté, le texte autorisera donc la transmission des flux vidéo au centre de commandement en temps réel. Cela permettra l’analyse automatisée des images, et notamment la reconnaissance faciale des manifestants et des passants, en lien avec les 8 millions de visages déjà enregistrés par la police dans ses divers fichiers.

Ces nouveaux pouvoirs ne sont justifiés par aucun argument sérieux en matière de protection de la population et ne s’inscrivent aucunement dans une doctrine de gestion pacifiée des foules. L’effet principal sera de faciliter de façon considérable des pratiques constatées depuis plusieurs années en manifestation, visant à harceler des opposants politiques notamment par des placements en « garde à vue préventive », par l’interdiction de rejoindre le cortège ou par des interpellations arbitraires non suivies de poursuites. Ces pratiques illicites seront d’autant plus facilement généralisées que l’identification des militants et des militantes sera automatisée.

L’article 22 autoriserait la surveillance par drones qui, selon le Conseil d’État, est actuellement interdite. Ici encore, la police n’a produit aucun argument démontrant qu’une telle surveillance protégerait la population. Au contraire, nous avons pu constater en manifestation que les drones sont avant tout utilisés pour diriger des stratégies violentes contraires à la liberté de manifester : nassage, gaz et grenades lacrymogènes notamment. Comme pour les caméras mobiles, la reconnaissance faciale permettra ici aussi d’identifier des militantes et militants politiques.

En clair, le déploiement massif des caméras mobiles et des drones, couplés aux caméras fixes déjà existantes, entraînerait une capacité de surveillance généralisée de l’espace public, ne laissant plus aucune place à l’anonymat essentiel au respect du droit à la vie privée et ne pouvant avoir qu’un effet coercitif sur la liberté d’expression et de manifestation.

L’article 24 vise à empêcher la population et les journalistes de diffuser des images du visage ou de tout autre élément d’identification de fonctionnaire de police ou militaire de gendarmerie. Autrement dit, les images des violences commises par les forces de l’ordre ne pourront dés lors plus être diffusées. Le seul effet d’une telle disposition sera d’accroître le sentiment d’impunité des policiers violents et, ainsi, de multiplier les violences commises illégalement contre les manifestantes et manifestants.

Nous appelons les parlementaires à s’opposer à ces trois dispositions qui réduisent la liberté fondamentale de manifester dans le seul but de faire taire la population et de mieux la surveiller.

Signataires :

ACAT France
Action Antifasciste NP2C
Action Climat Paris
Action Droits des Musulmans
AG des Gilets Jaunes de Versailles
Agir ensemble pour les droits humains
Aix Solidarité
Alliance Slow Food des Cuisinières et Cuisiniers
Alternatiba
Alternatiba Marseille
Alternatiba Paris
Alternatiba Rhone
Alternatiba Nevers
Alternatiba Caen
Antanak
ANV-COP21
ANV-COP21 Aix
ANV-COP21 Groupe de Nevers
ANV-COP21 Marseille
ANV-COP21 Vallée de l’Arve
Association Coopération Solidaire
Association des Journalistes de l’Environnement (AJE)
Article 19
Association Dédale
Assodev-Marsnet
Attac Flandre
ATTAC
Bas Les Masques
BDS 34
Bee-home
BEN’ ARTs
Bibliothèque Associative de Malakoff, bam!
Canal-D
CECIL
CercLL (Cercle d’Entraide et Réseau Coopératif autour des Logiciels Libres)
CGT des Cadres et professions intermédiaires (UGICT-CGT)
Cliss 21
CNNR
CNT 31
CNT
Collectif ADN – Arrêt Du Nucléaire
CCPA – Collectif Climat Pays d’Aix
Collectif Gilets Jaunes contre les violences policières en Région PACA
COLL•E•C – Collectif d’Échanges Citoyens du Pays d’Aix
Collectif Contre Les Abus Policiers – C.L.A.P33
Collectif Jaunes Etc 33
Comité d’animation du Collectif anti-nucléaire Ouest
Coordination des Intermittents et Précaires
CREIS-TERMINAL
CTRL-A
DONUT Infolab
Europe Ecologie Les Verts (EELV)
Europe Solidaire sans Frontières
Extinction Rebellion Marseille et Pays d’Aix
Extinction Rebellion Nantes
Extinction Rebellion Paris Centre
Extinction Rebellion Paris Est
Extinction Rebellion Paris Nord
Extinction Rebellion Paris Ouest
Extinction Rebellion Rer-B SUD
Extinction Rebellion Lille
Extinction Rebellion Montgeron
Extinction Rebellion Val de Marne
FAIbreizh
FAImaison
FDN
Fédération Syndicale Unitaire
FELINN
FFDN
Force Jaune
Franciliens.net
FSU 72
FSU 73
Gilets Jaunes du Pays d’Aix et de la Barque
Gilets Jaunes Marseille-Centre
GISTI
Globenet
Halte au contrôle numérique
Handi-social
Hoga
Illyse
Iloth
Indie Hosters
INP-net
L’Auberge des Migrants
La Boussole
La Quadrature du Net
Le Bib Hackerspace
L’enfant bleue
Le Collectif Savoyard contre la Répression
Le Collectif des Hiboux
Les Amis de la Terre France
Les Amis de la Terre 74
Les infiltrés
Les Jeunes Ecologistes
Les-Tilleuls
Ligue des droits de l’Homme
Ligue des droits de l’Homme d’Aix
Ligue des droits de l’Homme Marseille
L’Ouvre-Tête, association étudiante de l’Université de Montpellier
La France Insoumise – groupe thématique numérique
Mailden
Marseille Féministe
Marseille révoltée
Minga
MODE 83
Moutons Numériques
Mouvement Écologiste Indépendant
Mouvement Utopia
MRAP
Numericatous
Nebulae
Négajoule !
Observatoire des Libertés et du Numérique
Observatoire des Libertés
Open Atlas
Orchestre Poétique d’Avant-guerre – O.P.A
Parti Pirate
Plein le dos
Ploss Auvergne Rhone Alpes
PRIMCODE
Rap Marseille
Radiaction
ReAct
RESINE média
RevLibre
ritimo
RSF
Sciences Critiques
Sherpa
SNJ-CGT
Solidaires Union Syndicale
Solidaires 35 Union Syndicale
Solidaires 05 Union Syndicale
Solidaires Informatiques Union Syndicale
SOS Racisme
Stop Fuelling War
SUD éducation Loiret
SUD éducation 03
SUD éducation 63
SUD éducation Bourgogne
SUD éducation 77
Sud CT 33
Syndicat des Avocats de France
Syndicat National des Journalistes
Taramada
Toile-Libre
TV Bruits
Union Communiste Libertaire – Tarbes
Union des étudiants de Toulouse
Union syndicale Solidaires
VeganCorporation
Vélorution Paris-Île-de-France
Youth for Climate Avignon
Youth for Climate Lyon
Youth for Climate Marseille
Youth for Climate Orléans
Youth for Climate Paris
Youth for Climate Toulouse
Xenos jacobienne d’hymocrate

160 organisations contre la « sécurité globale »

Surveillance de masse et répression en temps réel : la France entre en catimini dans l’ère de Big Brother


Collectif d’Échanges Citoyens du Pays d’Aix

Notre communiqué à lire ou à télécharger :
https://ncloud.zaclys.com/index.php/s/yf7afykAxg23fxC#pdfviewer

« Aujourd’hui, mercredi 4 Novembre, la proposition de loi « sécurité Globale » déposée le 20 octobre par LREM est débattue à l’Assemblée Nationale, dans un silence médiatique généralisé

Trois articles de cette loi, très contestés par les défenseurs des droits et des libertés individuelles font entrer la France de plain-pied dans le monde de Big Brother : vidéo-surveillance en temps réel, interdiction de filmer les forces de l’ordre, répression policière immédiate et dissuasive. »

Nous demandons :

l’abandon de la procédure accélérée pour cette loi dont l’urgence n’est aucunement justifiée en cette période de confinement,

la suppression des trois articles 21, 22, et 24 qui définissent une politique de maintien de l’ordre qui va toujours plus loin dans la confrontation et la violence.

Si vous souhaitez cosigner ce courrier :
https://annuel2.framapad.org/p/appelasignature_communique-9jwb?lang=fr
Sources et liens :
[1] : Appel à signer la pétition contre la loi visant à empêcher la diffusion des images de violences policières :

[2] : l’intervention d’Arié Alimi, avocat et défenseurs des droits, membre de la LDH :
https://www.facebook.com/LaBasSiJySuis/videos/783586702191738
Visionez sur Invidious
[3] : L’article de la quadrature du Net :
https://www.laquadrature.net/2020/10/29/loi-securite-globale-surveillance-generalisee-desmanifestations/
[4] : L’arrivée de la reconnaissance faciale :
https://www.laquadrature.net/2019/06/21/le-vrai-visage-de-la-reconnaissance-faciale/
[5] : L’état condamné pour faute lourde :
https://www.lemonde.fr/police-justice/article/2020/10/28/l-etat-condamne-pour-faute-lourdeapres-des-violences-policieres-et-des-controles-d-identite-discriminatoires-aparis_6057705_1653578.html
[6]Geneviève Legay : «Avec la loi sécurité globale, nous n’aurions pas pu obtenir la vérité ».
Visionez sur Invidious

A partager et faire signer (la pétition & la cosignature du communiqué)
Publication facebook à partager : https://www.facebook.com/groups/365898788133610/permalink/401666297890192/

Le COLL•E•C – Collectif d’Échanges Citoyens du Pays d’Aix collecpa[at]riseup.net https://mobilizon.fr/@collecpa

Crédit photo : Benoît Prieur CC-BY-SA Caméras de surveillance à Lyon près des Halles Paul-Bocuse (mai 2019)

«Pourtant la ville t’appartient», un film pour enrayer la machine technopolicière

«Pourtant la ville t’appartient», un film pour enrayer la machine technopolicière

31 OCT. 2020 PAR MAČKO DRÀGÀN BLOG : NI ÉGARDS NI PATIENCE. LE BLOG DE MAČKO DRÀGÀN

C’est quoi, un espace public ? Pour le pouvoir c’est un lieu à gentrifier, privatiser, fliquer. Pour nous, habitant.e.s des quartiers, précaires, sans-abris, squatteurs, artistes de rue, manifestant.e.s, c’est un lieu de vie. Nous avons donné la parole à ces invisibles, afin de voir ce que nous avons perdu –et ce qu’il nous faut reprendre. Parce qu’on peut vivre ensemble. Sans répression.

LIRE L’ARTICLE COMPLET SUR LE BLOG DE MÉDIAPART

Visionnez sur Invidious

Appel à soutien 3 GJ de Fréjus à la cour d’appel d’Aix, Mardi 13 Octobre 2020

Appel à soutien
Mardi 13 Octobre 2020 à 14h
3 GJ de Fréjus – dont une mamie de 73 ans !
Pour outrages – appel du parquet

20 place de Verdun
Cour d’appel d’Aix-en-Provence
13616 Aix-en-Provence
https://www.openstreetmap.org/search?query=cour%20d%27appel%20d%27aix%20en%20provence#map=19/43.52913/5.44966

En soutien à nos camarades face à la justice de classe,
où les GJ sont traités pour l’exemple et pour faire peur
On lâche Rien !

Appel à soutien au TGI d’Aix en Provence

Rdv à partir de 13h30
Jeudi 1er octobre
TGI de Aix en Provence
40 Boulevard Carnot, 13100 Aix-en-Provence

En soutien à nos camarades face à la justice de classe, où les GJ sont traités pour l’exemple et pour faire peur
On lâche Rien !

Qui sommes nous ? – Les Mutilé.e.s pour l’exemple

Les Mutilé.es pour l’exemple ont désormais un site web :
Les Mutilé.es pour l’exemple

Lien de la cagnotte : Comité Vertigo – Faire un don solidaire au collectif « Les mutilé.e.s pour l’exemple »

Nous avons été éborgné.e.s, amputé.e.s, édenté.e.s ou blessé.e.s par des LBD40 , des grenades et des matraques des Forces de l’Ordre lors des manifestations des Gilets Jaunes.

Nous sommes artisans, boulanger, menuisier, aide-soignante, musiciens, ancien militaire, nous sommes descendu.e.s dans la rue pour faire valoir nos droits et nos vies ne tournent aujourd’hui qu’entre remords, soins et attentes juridiques interminables tout en devant affronter les difficultés contre lesquelles nous nous battions au départ…

Amiens : 3 Jours pour ne plus fermer les yeux

3 Jours pour ne plus fermer les yeux : Amiens le 15 / 16 et 18 Octobre 2020

Programme :
– Vendredi 16 Octobre 2020, concerts et prise de parole
– Samedi 17 Octobre 2020, ciné, débats sur les violences policières
– Dimanche 18 Octobre 2020 marche des Mutilé.e.s pour l’exemple, venez nombreux pour nous soutenir et nous aider a denoncer les violences policières et l utilisation des lb40 et grenades.

Lien : Les Mutilé.e.s pour l’exemple

Un pays qui se tient sage

Film Documentaire de David Dufresnes : Un pays qui se tient sage, sortie nationale le 30 Septembre 2020

Tous les pays du monde sont confrontés aux violences policières. Pour les démocraties, c’est un enjeu devenu crucial à leur propre survie. Le film questionne cette définition de Max Weber : « l’État revendique le monopole de la violence physique légitime » Qu’est-ce que l’État ? La violence légitime ?
Qui lui dispute son monopole ? et qui en tient le récit ?

Soutenu par la Quinzaine des Réalisateurs Cannes 2020 : « Historiquement très attentive et particulièrement sensible au débat social et politique, la Quinzaine des réalisateurs souhaite apporter son soutien au film de David Dufresne, qui parvient à élever et complexifier un débat nécessaire et dramatiquement contemporain. »

Lien:http://www.davduf.net/

Avant premières : liste des projections-débats en France de Un pays qui se tient sage en août et septembre, avant la sortie nationale (30 sept. 20)

Soutien aux collectifs « Justice pour Adama » et « Vérité et Justice pour Mehdi »

Soutien aux collectifs « Justice pour Adama » et « Vérité et Justice pour Mehdi »

L’Association Makeda Saba vous propose des illustrations contre un don en soutien aux deux collectifs.

En collaboration avec les artistes Emilie Seto (Marseille) et MissaAndria (Lyon), nous vous proposons plusieurs illustrations créées par ces dernières.
Un don = une illustration en contrepartie (voir les détails sur le site ) ! Les dons collectés seront reversés en soutien à la cause d’Adama Traoré et de Vérité et Justice pour Mehdi (Lyon).

Lien : https://www.helloasso.com/associations/association-makeda-saba/collectes/soutien-aux-collectifs-justice-pour-adama-et-verite-et-justice-pour-mehdi