Appel à soutien – Procès de 10 GJ de La Barque Jeudi 10 Juin a Aix en Provence

APPEL A SOUTIEN
PROCÈS DE 10 GILETS JAUNES DE LA BARQUE
JEUDI 10 JUIN À 14H – Tribunal Judiciaire
40 Bvd Carnot Aix en Provence.

Pour ceux qui le souhaite, rendez vous à 10h sur le Terre-plein à côté du McDo
d’Encagnane pour un pique-nique de soutien.Nous nous rendrons ensuite au tribunal tous ensemble.
Le rendez-vous devant le tribunal est à 13h30.

Venez nombreux pour les soutenir

Lien mobilizon :https://mobilizon.assembleesdesgiletsjaunes.fr/events/e8008cda-2592-4ba8-81f4-98846e8628b5

Lien FB : https://fb.me/e/2xYf7SlrZ

Comité de Soutien à Thomas P.

Lettre de Thomas P. , incarcéré depuis le 12 février

Après l’acte 13, le 10 février sur les journaux paraissait le nom de Thomas P., figure du « super casseur ».
Mais depuis c’est le silence. Cela fait trois mois qu’il est enfermé à Fleury Mérogis en préventive sous le coup d’une instruction criminelle. Pour que son isolement cesse, Thomas nous a fait parvenir une lettre écrite en cellule qui revient sur les raisons qui l’ont amené à se battre aux côtés des Gilets Jaunes.

A lire sur le site web de soutien a Thomas P.
https://comitedesoutienathomasp.home.blog/

Commémoration des violences policières du 23 mars 2019 à Nice Samedi 20 mars 2021 13h12 – Place Garibaldi

Commémoration des violences policières du 23 mars 2019 à Nice
Et soutien aux blessés, victimes, familles de victimes de violences policières dans les Alpes-Maritimes
Samedi 20 mars 2021
13h12 – Place Garibaldi

Evènement déclaré
Le rassemblement rejoindra ensuite la manifestation
contre les projets de lois liberticides :
« Sécurité Globale » et « Séparatisme »

Communiqué :

Le 23 mars 2019 un appel National des Gilets Jaunes avait été lancé à Nice. Cet appel coïncidait avec la
rencontre programmée entre Macron et le président chinois Xi Jinping les lundi 25 et 26 mars
Le mot d’ordre de l’appel national prenait tout sens : Tous unis contre l’oligarchie et pour la démocratie !
https://www.facebook.com/events/572661093254007/
Chronique d’un 23 mars 2019 à Nice pas comme les autres
Un devoir de mémoire, un devoir de parler pour que la vérité soit dite…

« Tout a commencé par un rassemblement pacifique sur Garibaldi à 10h. Des chants résonnent, l’ambiance est bon enfant.
Quelques Gilet jaunes, des manifestants qui ne le sont pas, et quelques curieux… Puis arrivent une horde de « chiens noirs » :
tenues de combat, boucliers, LBD et casques s’imposent. […] On sent que la tension monte : la BAC a rejoint la place et on
entend quelques rumeurs entre les troupes qui nous font face (des casques sur les têtes, des matraques à la main) … Un vieil
homme passe parmi nous tous, en murmurant « Attention ils vont charger ! ».[…]
Un homme est à terre, quatre masses noirs s’appesantissent dessus et le menottent, un pot de fleur vole et retombe à terre,
pas aussi violent que cette femme qu’un coup de bouclier envoie embrasser le sol : sang et hurlement d’indignation s’en
mêlent car cette vielle femme qui brandissait un drapeau « Paix » avait eu l’audace de chanter devant les forces de l’ordre.

[…]
Gare Thiers – 14h : […] Les premiers policiers font leur arrivée en masse armés et déterminés… Voilà qu’apparaît un camion
blanc, suivi de bon nombre d’hommes de la BAC. Huée générale, les troupes sont en place : la tension est palpable. Unique
rumeur des manifestants qui attendent que tout commence, unique attente des forces de l’ordre, depuis bien longtemps
déchues du titre de « gardien de la paix », qui attendent que tout commence… […] Et ça commence : première charge,
encerclement des manifestants, on hurle contre les forces de l’ordre : « nous sommes pacifiques ! », « ne nous tirez pas
dessus ».
La souveraineté populaire réprimée dans la force, on voit se ranimer le spectre d’anciens fantômes fascistes. Au loin une
détonation, l’étincelle a pris. Sirène, mouvement. Des ordres se lancent : « contournez », « prenez cette rue », « on
interpelle », « on charge ». Rien ne sert de décrire plus encore, tout est résumé dans ces ordres qui n’ont d’équivalent que la
violence dans nos chairs. »

L’Indignation – 24 mars 2019 – Pier R
Selon un tweet de M. Estrosi, à 18h30 ce jour là on comptait déjà 75 personnes en GAV, mises littéralement sous cage. A la
fin de la journée, on parle de 82 personnes en GAV et dans tout le week-end aux environs de 90 personnes. On compte
plusieurs blessé.e.s : 1 fémur cassé, 1 oreille arrachée, séquelles auditives, des épaules et bras luxés, une cheville écrasée,
des gazages intenses avec perte de capacité respiratoire, des témoins traumatisé.e,s, 4 touristes arrêtés attablés prenant
une collation, etc…

Début 2021, près de deux ans après les faits, les souvenirs sont encore vifs et marqués, pour certain.e.s les conséquences psychologiques ou physiques subsistent … Une volonté commune d’organiser un évènement commémoratif pour parler des violences policières subies lors de l’acte 19 des Gilets Jaunes à Nice s’est
imposée…

Le collectif contre les Violences Policières en Région PACA est né en partie de ces événements du 23 mars 2019 à Nice.Ces violences ont elles choqué plus que d’habitude car pour une fois, elles ne visaient pas des personnes
victimes de discrimination raciale ?

Pendant des décennies, les violences policières ont ciblé les communautés africaines, maghrébines ou asiatiques des quartiers populaires. Les décès dus aux violences policières en France sont ainsi pour la majorité
liées à des phénomènes de discrimination raciale. Dans les Alpes-Maritimes, Nice et Grasse n’ont pas été épargnées.

Récemment, Maïcol, un jeune homme de 20 ans, est décédé lors d’une course poursuite avec la BAC le 10 janvier 2021 à 22h dans le tunnel Lieutaud à Nice. Les circonstances de sa mort sont actuellement très floues.
La famille et les proches réclament justice et vérité : que la lumière soit faite sur de très nombreux points dont la vidéo surveillance.

Depuis 2018 avec le mouvement des Gilets Jaunes, les violences policières semblent s’être banalisées, voire généralisées à tout un chacun sans discrimination en libérant malheureusement le sentiment d’impunité des
policiers violents.

Pour dire « STOP à l’impunité ! », le Collectif Gilets Jaunes contre les Violences Policières en Région PACA a décidé de rejoindre la journée nationale de mobilisation contre les Violences Policières le 20 mars 2021 à l’occasion de la :
Commémoration des violences policières du 23 mars 2019 à Nice et soutien aux blessés, victimes, familles de victimes de violences policières dans les Alpes-Maritimes

Dans le cadre de la journée internationale pour l’élimination des discriminations raciales.
RDV le 20 mars 2021 à 13h12 Place Garibaldi
Evènement déclaré
Le rassemblement rejoindra ensuite la manifestation
contre les projets de lois liberticides :
« Sécurité Globale » et « Séparatisme »

Le Collectif Gilets Jaunes Contre Les Violences Policières en Région Paca

PDF : Communiqué commémoration du 23 mars 2019 à Nice_v3

Un aprem contre le racisme d’Etat et les violences policières à Marseille

Dimanche 14 mars – à partir de 12h – en soutien à la Legal Team

Bouffe
Infokiosk
Bouquins
Cartoparty avec La Quadrature du Net - Contre la Technopolice
Tables de presse
Ateliers
de 14 à 15h Discussion avec Rachida Brahim

Un aprem contre le racisme d’Etat et les violences policières – Marseille Infos Autonomes – https://mars-infos.org/un-aprem-contre-le-racisme-d-etat-5618

Vidéo Rachida Brahim
« La Race Tue deux fois »
https://invidious.fdn.fr//watch?v=6QMGcuFkAyI&local=true

Soutien à notre camarade Olivier Sillam encore appelé à comparaitre !


Photos : Droits non spécifiés

Mise à jour de 02.03.21 ???? Le procès est renvoyé a une date ultérieure

Rassemblement Jeudi 4 mars 2021
dès 8h30 devant le tribunal de Grasse

37 avenue Pierre Semard
BP 71029
06133 GRASSE

Suite à la marche des fiertés du 27 juillet 2019 à Nice, Olivier s’est retrouvé accusé par le commissaire Souchi, lui-même mis en examen dans l’affaire Legay, d’avoir tenu des propos injurieux et diffamants à son égard.
Un procès « parole contre parole » où aucun élément ne vient corroborer les accusations du commissaire.

Liens : https://fsu06.fsu.fr/soutien-a-notre-camarade-olivier-sillam-encore-appele-a-comparaitre/

Mobilizon : https://mobilizon.assembleesdesgiletsjaunes.fr/events/c3172257-bb68-41c8-b723-a635429353a5

Olivier victime d’un acharnement policier et judiciaire , rappel de faits antérieur :

Nice, Jeudi 9 mai 2019, jour de grève unitaire dans la Fonction Publique, 4 militant-es de la FSU et de l’Union Syndicale Solidaires (Alec, Danny, Delphine et Olivier) ont été arrêté-es (et de manière violente pour l’un d’entre eux). La raison : avoir lancé lors de la manifestation un slogan qui représenterait un « outrage » aux forces de l’ordre (slogan qui, jusque-là, n’avait pas suscité la moindre réaction). Il semble bien qu’il s’agissait en réalité d’un prétexte de la part des membres du syndicat policier d’extrême droite Alliance, pour pouvoir faire procéder à l’arrestation de certaines des personnes s’étant opposées à leur présence ce jour-là. Ils les avaient d’ailleurs suivies de manière volontaire et provocatrice pendant la manifestation, attendant la moindre opportunité.
Comme à Rennes ou à Lille, les attaques sournoises et arbitraires du syndicat Alliance ont encore sévi, remettant une fois de plus en cause la liberté d’expression.

https://solidaires.org/cagnotte-Pour-la-liberte-de-manifester-et-de-s-exprimer

https://gjgavpaca.noblogs.org/post/2020/09/05/appel-a-soutien-lundi-07-09-20-au-tgi-de-nice-a-partir-de-13h/

Pique nique de soutien à Dany face à la répression judiciaire Cour d’appel d’Aix en Provence Lundi 15 Février


Appel à soutien à Dany une gilet Jaune du Var face à la répression judiciaire

12H Pique nique de soutien à Dany
Cour D’Appel d’Aix En Provence

Artisan-commerçant dans l’évènementiel, Dany 58 ans, était peu habituée des manifestations, des réseaux sociaux et des tribunaux…. Le 13 avril 2019, Dany, mobilisée dans le mouvement des Gilets Jaunes pour plus de justice sociale, participe à l’une de ses premières grosses manifestations à Marseille…

Une manifestation mise particulièrement sous haute tension par la police, matraquages, arrestations et gazages dès 16h alors que les manifestants étaient en train de se disperser naturellement… Ce jour là elle fut choquée et excédée par la violences de certains policiers… En arrivant sur le Vieux Port, elle a filmé ce qu’il se passait pour le montrer à ses amis du Var qui n’étaient pas là…, son tout premier live… Ce live s’est révélé être public, et a été largement commenté et partagé ….

Convoquée plusieurs semaines après au commissariat de Marseille sans savoir pourquoi, elle a subi 30 heures de GAV … et est passée en comparution immédiate …. pour « outrages à des personnes dépositaires de l’autorité publique, menace de crime ou délit contre les personnes ou les biens à l’encontre d’un dépositaire de l’autorité publique et provocation non suivie d’effet au crime ou délit par parole, écrit, image ou moyen de communication électronique ».

Le tribunal l’a condamnée à un an de prison avec sursis et plusieurs milliers d’euros d’amendes pour les 3 policiers qui ont porté plainte. L’acharnement judiciaire ne s’arrête pas là puisque son procès au civil est à venir. L’un des policiers affirme que lui et sa famille vivaient dans la peur depuis les faits et a demandé 10 000 € de dommages et intérêts.

Dany fait appel de cette décision et comparait à 14h à la cour d’appel d’Aix-en-Provence, après 3 reports successifs depuis 03/2020.

La justice, comme la police sont ici des instruments au service d’un en dérive, un État policier…. De la loi anti-casseur de janvier 2019 au projet de loi Sécurité Globale… toute une série de mesures pour nous priver de notre liberté de manifester et de s’exprimer ..

Il ne faut pas se le cacher, ce procès comme les autres est un procès pour l’exemple, pour casser le moral des militants engagés, pour détruire les mobilisations futures, ….

Ne nous laissons pas faire, ne laissons personne seul face à la répression judiciaire !

Nous soutenons Dany et nous condamnons les policiers qui abusent de leurs pouvoirs ! Nous demandons l’arrêt de leur impunité et qu’ils assument leurs actes !

Nous appelons à communiquer sur cette histoire qui met en lumière encore plus aujourd’hui le danger du Projet de loi Sécurité Globale : cette loi ne va faire qu’accentuer la dérive des violences policières.

Le Collectif Gilet Jaunes contre les Violences Policières en Région PACA (GJGAVPACA)

Si vous voulez apporter votre témoignage sur les violences de ce 13 avril 2019 ou simplement apporter un soutien Dany, vous pouvez écrire ici :
soutiendanylajaune83[at]riseup.net
ou
SoutienDanyLaJaune83[at]protonmail.com

Pour apporter votre soutien à Dany et à sa famille, vous pouvez également participer à la cagnotte en ligne ici : https://www.cotizup.com/soutiendany

Lien événement Mobilizon : https://mobilizon.assembleesdesgiletsjaunes.fr/events/3c420b26-060a-4f41-831c-28161a0ee3f0

Merci

Soutien à Farah Lundi 15 Février 8H30 au TGI de Marseille

Appel à soutien pour nos militantes !
Lundi 15 Février 8H30 au TGI DE MARSEILLE Soutien à Farah

Lors d’une manifestation contre le projet de loi Sécurité Globale fin novembre 2021 à Marseille, elle filmait des exactions de la police lors d’un contrôle. Elle a été violemment prise à partie, ruée de coups puis accusée d’outrages et de rébellion et arrêtée.
Elle comparait ce lundi alors qu’elle a tenté de se protéger face à une pluie de coup qui lui ont causé la perte de 40% d audition…
Filmer la police lorsque celle-ci est en activité est encore un droit, bien que la proposition de loi sécurité globale tient à nous l’interdire et restreindre nos possibilités de témoigner des violences policières subies par certaines personnes .
Farah en a fait les frais… car elle a été rouée de coups et d’injures sexistes et racistes pour avoir exercé son droit par ceux là même qui sont censés être les garants de nos libertés !

Soyons présents en nombre ce lundi 15 février à 8h30 au tribunal de Marseille pour soutenir Farah, mais également pour clamer haut et fort que nous nous battrons pour nos droits et continuerons à lutter pour nos libertés !

✊ La solidarité est notre arme ✊

Lien FB : https://fb.me/e/1bxk7o412

Soutien à Ludovic Fayolle ( Affaire Geneviève Legay) au TGI de Nice le 26 Janvier 2021


Acte 19 Gilets Jaunes Place Garibaldi Nice le 23 Mars 2019
Crédit photo : CC BY 4.0 Wikimedia

Tribunal de Grande Instance, Nice
Mardi 26 Janvier a 08H00

Ludovic FAYOLLE, agent du ministère de l’Intérieur, a contribué à révéler le conflit d’intérêts dans l’enquête concernant les violences policières dont Geneviève LEGAY a été victime le 23 mars 2019 à Nice.

Après être passé en conseil de discipline récemment, Monsieur FAYOLLE se retrouve convoqué chez le Procureur de la République mardi prochain à 8h30 et risque le Tribunal Correctionnel!

Rappelons que Rabah SOUCHI, commissaire qui a donné l’ordre de charger sur les manifestant.e.s pacifiques le 23 mars et qui a, par la suite, tenté de dissimuler la vérité, s’est vu, lui, remettre une médaille!

Ludovic FAYOLLE n’a pas pu fermer les yeux et être complice par son silence.
C’est un lanceur d’alerte qui n’a agi que pour l’Intéret Général!
Venons nombreuses.x le soutenir.
PLUS DE FAYOLLEs ET PAS DE SOUCHIs!!!

Il est demandé de ne pas filmer Ludovic – merci de respecter

Lien evt FB : https://www.facebook.com/events/471299707224017/?ti=icl

Lien evt Mobilizon : https://mobilizon.assembleesdesgiletsjaunes.fr/events/9dccc31e-d37c-4c63-bb47-274da2327b82

Presse :
Affaire Geneviève Legay : cet agent risque son travail pour avoir dénoncer un grave dysfonctionnement dans la police | L’Humanité

Vidéo Témoignage :
Médiapart À l’air libre (46) Affaire Legay: un témoin clé parle

TOUT.E. S AU TRIBUNAL DE NICE LE JEUDI 21 JANVIER 2021

Appel à soutien pour un camarade militant pour un nouveau « PROCES DE LA HONTE »
TOUT.E. S AU TRIBUNAL DE NICE LE 21 JANVIER 2021
A 13H30 devant le TGI de Nice

Conférence sur les violences policières avec Geneviève Legay, Alexander Samuel et Solidaires Étudiants
Atelier citoyen « comment imaginez vous la police de demain ? »
Concert de soutien : Juga et théâtres

Rassemblement déclaré organisé par la LDH Nice, Pilule Rouge, Collectif antifacistes 06, Solidaires étudiants 06

Avec le soutien de Attac Nice, ANV Cop21 06, Alternatiba 06, les Gilets Jaunes de Nice, le Collectif Gilets Jaunes contre les Violences Policières en Paca

Événement FB
Événement Mobilizon

Presse :

Violences policières en manif’: les victimes accusées par leurs bourreaux Publié le 25 janvier 2021 Par Mačko Dràgàn après que le procès soit une nouvelle fois reporté au 7 octobre 2021 !

Article Nice-Matin du 22 sept 2019 : Un gilet jaune en garde à vue après la marche pour le climat à Nice