Soutien à notre camarade Olivier Sillam encore appelé à comparaitre !


Photos : Droits non spécifiés

Mise à jour de 02.03.21 ???? Le procès est renvoyé a une date ultérieure

Rassemblement Jeudi 4 mars 2021
dès 8h30 devant le tribunal de Grasse

37 avenue Pierre Semard
BP 71029
06133 GRASSE

Suite à la marche des fiertés du 27 juillet 2019 à Nice, Olivier s’est retrouvé accusé par le commissaire Souchi, lui-même mis en examen dans l’affaire Legay, d’avoir tenu des propos injurieux et diffamants à son égard.
Un procès « parole contre parole » où aucun élément ne vient corroborer les accusations du commissaire.

Liens : https://fsu06.fsu.fr/soutien-a-notre-camarade-olivier-sillam-encore-appele-a-comparaitre/

Mobilizon : https://mobilizon.assembleesdesgiletsjaunes.fr/events/c3172257-bb68-41c8-b723-a635429353a5

Olivier victime d’un acharnement policier et judiciaire , rappel de faits antérieur :

Nice, Jeudi 9 mai 2019, jour de grève unitaire dans la Fonction Publique, 4 militant-es de la FSU et de l’Union Syndicale Solidaires (Alec, Danny, Delphine et Olivier) ont été arrêté-es (et de manière violente pour l’un d’entre eux). La raison : avoir lancé lors de la manifestation un slogan qui représenterait un « outrage » aux forces de l’ordre (slogan qui, jusque-là, n’avait pas suscité la moindre réaction). Il semble bien qu’il s’agissait en réalité d’un prétexte de la part des membres du syndicat policier d’extrême droite Alliance, pour pouvoir faire procéder à l’arrestation de certaines des personnes s’étant opposées à leur présence ce jour-là. Ils les avaient d’ailleurs suivies de manière volontaire et provocatrice pendant la manifestation, attendant la moindre opportunité.
Comme à Rennes ou à Lille, les attaques sournoises et arbitraires du syndicat Alliance ont encore sévi, remettant une fois de plus en cause la liberté d’expression.

https://solidaires.org/cagnotte-Pour-la-liberte-de-manifester-et-de-s-exprimer

https://gjgavpaca.noblogs.org/post/2020/09/05/appel-a-soutien-lundi-07-09-20-au-tgi-de-nice-a-partir-de-13h/

Violences policières du 23 Mars 2019 à Nice et en région Paca avec la radio L’Acentrale samedi 27 Février

Mise à jour du 02.03.21 vous pouvez écouter ou télécharger l’émission du 27.02.21 sur le site de L’Acentrale : https://acentrale.org/journal-des-antennes/2021-02-27


Samedi 27 Février 13h – 16h ★ depuis Nice et Nantes

Avec Asu Le Bruitagène , Témoignages de victimes
Geneviève Legay, La Quadrature du Net de Marseille
Jais Adam Troian Psy et autres intervenants en région Paca

Liens :

Écoutez-nous sur https://acentrale.org
Relayez notre flux http://stream.acentrale.org:8000/acentrale320.mp3

Appelez-nous au +33 (0)9.50.39.67.59. En direct ou par messages. Racontez vos manifs de la semaine – ou toute autre chose.
Écrivez-nous à allo[at]acentrale.org

Que chacun et chacune se saisisse de la radio comme outil d’organisation, d’information, d’entraide, de retrouvaille, d’attente

Mobilizon : https://mobilizon.assembleesdesgiletsjaunes.fr/events/fc64e7a0-49d0-4ac6-8dba-13df402185c8

Pique nique de soutien à Dany face à la répression judiciaire Cour d’appel d’Aix en Provence Lundi 15 Février


Appel à soutien à Dany une gilet Jaune du Var face à la répression judiciaire

12H Pique nique de soutien à Dany
Cour D’Appel d’Aix En Provence

Artisan-commerçant dans l’évènementiel, Dany 58 ans, était peu habituée des manifestations, des réseaux sociaux et des tribunaux…. Le 13 avril 2019, Dany, mobilisée dans le mouvement des Gilets Jaunes pour plus de justice sociale, participe à l’une de ses premières grosses manifestations à Marseille…

Une manifestation mise particulièrement sous haute tension par la police, matraquages, arrestations et gazages dès 16h alors que les manifestants étaient en train de se disperser naturellement… Ce jour là elle fut choquée et excédée par la violences de certains policiers… En arrivant sur le Vieux Port, elle a filmé ce qu’il se passait pour le montrer à ses amis du Var qui n’étaient pas là…, son tout premier live… Ce live s’est révélé être public, et a été largement commenté et partagé ….

Convoquée plusieurs semaines après au commissariat de Marseille sans savoir pourquoi, elle a subi 30 heures de GAV … et est passée en comparution immédiate …. pour « outrages à des personnes dépositaires de l’autorité publique, menace de crime ou délit contre les personnes ou les biens à l’encontre d’un dépositaire de l’autorité publique et provocation non suivie d’effet au crime ou délit par parole, écrit, image ou moyen de communication électronique ».

Le tribunal l’a condamnée à un an de prison avec sursis et plusieurs milliers d’euros d’amendes pour les 3 policiers qui ont porté plainte. L’acharnement judiciaire ne s’arrête pas là puisque son procès au civil est à venir. L’un des policiers affirme que lui et sa famille vivaient dans la peur depuis les faits et a demandé 10 000 € de dommages et intérêts.

Dany fait appel de cette décision et comparait à 14h à la cour d’appel d’Aix-en-Provence, après 3 reports successifs depuis 03/2020.

La justice, comme la police sont ici des instruments au service d’un en dérive, un État policier…. De la loi anti-casseur de janvier 2019 au projet de loi Sécurité Globale… toute une série de mesures pour nous priver de notre liberté de manifester et de s’exprimer ..

Il ne faut pas se le cacher, ce procès comme les autres est un procès pour l’exemple, pour casser le moral des militants engagés, pour détruire les mobilisations futures, ….

Ne nous laissons pas faire, ne laissons personne seul face à la répression judiciaire !

Nous soutenons Dany et nous condamnons les policiers qui abusent de leurs pouvoirs ! Nous demandons l’arrêt de leur impunité et qu’ils assument leurs actes !

Nous appelons à communiquer sur cette histoire qui met en lumière encore plus aujourd’hui le danger du Projet de loi Sécurité Globale : cette loi ne va faire qu’accentuer la dérive des violences policières.

Le Collectif Gilet Jaunes contre les Violences Policières en Région PACA (GJGAVPACA)

Si vous voulez apporter votre témoignage sur les violences de ce 13 avril 2019 ou simplement apporter un soutien Dany, vous pouvez écrire ici :
soutiendanylajaune83[at]riseup.net
ou
SoutienDanyLaJaune83[at]protonmail.com

Pour apporter votre soutien à Dany et à sa famille, vous pouvez également participer à la cagnotte en ligne ici : https://www.cotizup.com/soutiendany

Lien événement Mobilizon : https://mobilizon.assembleesdesgiletsjaunes.fr/events/3c420b26-060a-4f41-831c-28161a0ee3f0

Merci

Soutien à Farah Lundi 15 Février 8H30 au TGI de Marseille

Appel à soutien pour nos militantes !
Lundi 15 Février 8H30 au TGI DE MARSEILLE Soutien à Farah

Lors d’une manifestation contre le projet de loi Sécurité Globale fin novembre 2021 à Marseille, elle filmait des exactions de la police lors d’un contrôle. Elle a été violemment prise à partie, ruée de coups puis accusée d’outrages et de rébellion et arrêtée.
Elle comparait ce lundi alors qu’elle a tenté de se protéger face à une pluie de coup qui lui ont causé la perte de 40% d audition…
Filmer la police lorsque celle-ci est en activité est encore un droit, bien que la proposition de loi sécurité globale tient à nous l’interdire et restreindre nos possibilités de témoigner des violences policières subies par certaines personnes .
Farah en a fait les frais… car elle a été rouée de coups et d’injures sexistes et racistes pour avoir exercé son droit par ceux là même qui sont censés être les garants de nos libertés !

Soyons présents en nombre ce lundi 15 février à 8h30 au tribunal de Marseille pour soutenir Farah, mais également pour clamer haut et fort que nous nous battrons pour nos droits et continuerons à lutter pour nos libertés !

✊ La solidarité est notre arme ✊

Lien FB : https://fb.me/e/1bxk7o412

BALLAST | Gabriel, gilet jaune mutilé : « Je n’avais jamais foutu les pieds dans une manifestation »


Peinture de Jean-Michel Basquiat – « Droits non spécifiés »

La revue Ballast a publié le témoignage bouleversant de Gabriel et de sa mère.Gabriel est un jeune homme de 21 ans mutilé par une grenade GLI F-4 le 24 novembre 2018 a Paris lors de l’acte II du mouvement des Gilets Jaunes.

Cagnotte « Tendons la main à Gabriel »


Ballast « Tenir tête, fédérer, amorcer »

Volet 1 :
Gabriel, gilet jaune mutilé : « Je n’avais jamais foutu les pieds dans une manifestation »
Volet 2 :
Quand le pouvoir mutile les gilets jaunes — le récit d’une famille
Volet 3 :
Les Pontonnier face à la Justice : pot de terre contre pot de fer
Volet 4 :
Comprendre la « violence judiciaire »

Nous rappelons que la GLI – F4 est responsable de bon nombre de mutilations depuis les années 80 et que le lanceur de balles de défense (LBD) est reconnu comme « arme de guerre » par la réglementation internationale
Nous exigeons justice pour les mutilé.e.s et toutes les victimes de violences policières ainsi que leur familles.

Portfolios sur le mouvement Gilets Jaunes :
Acte X : Liberté, Égalité, Flash-Ball
Gilets jaunes : deux ans debout

Soutenir la revue Ballast

Exigeons l’amnistie des Gilets Jaunes : Signez la pétition #AmnistiePourLesGJ


Ils n’étaient pas venus à Paris, Bordeaux, Toulouse, et tant d’autres villes, pour en découdre avec les forces de l’ordre. Ils étaient venus pour défendre leurs vies menacées, dégradées par la précarité, mises en joue par un pouvoir prêt à faire les poches de leurs parents retraités comme de leurs enfants étudiants, afin de valoriser le patrimoine financier des plus riches. Ils étaient venus pour protéger leurs droits fondamentaux, et aussi une certaine conception de la justice sociale, qui a longtemps fait l’honneur de la France.

La stratégie de la tension, délibérément choisie par le pouvoir, ne leur a pas laissé la chance d’une protestation pacifique. Gazage, nassage et brimades en tout genre, puis au fil des semaines, matraquages, tirs de flashballs et grenades mutilantes, pour la première fois de leur existence, beaucoup de « Gilets jaunes » ont été confrontés à des brutalités policières indignes d’une démocratie, que des organisations comme Amnesty international ont elles-mêmes dénoncées.

On ne compte désormais plus le nombre de manifestants, au casier vierge, mis en garde à vue, condamnés en comparution immédiate, ou aujourd’hui en instance de jugement
. Certains connaîtront la prison, qui détruit, qui humilie. D’autres ne retrouveront jamais d’emploi. Un grand nombre d’entre eux verront leurs vies brisées à jamais. Nous ne pouvons accepter qu’une protestation contre une politique massivement rejetée par la population détruise ainsi des êtres pris pour boucs émissaires. Nous ne pouvons accepter qu’un pouvoir, qui a sciemment fait le choix de la confrontation, se serve d’eux pour intimider tout un peuple. Nous ne pouvons accepter l’idée d’une vengeance d’Etat.

C’est pourquoi nous appelons le Président de la République, Emmanuel Macron, et son Premier Ministre, Edouard Philippe, à mettre à l’ordre du jour une loi d’amnistie en faveur des hommes et des femmes aujourd’hui persécutés, mis en examen, ou détenus pour avoir participé à ce mouvement social d’ampleur historique. C’est pourquoi nous appelons dès aujourd’hui à l’arrêt des procédures en cours, à l’effacement des peines prononcées, et à ce qu’une réponse enfin politique, et pas seulement sécuritaire et judiciaire, soit donnée aux événements hors du commun que la France est en train de vivre.

Une telle amnistie est prévue par l’article 133-9 du Code pénal et légitimée par la tradition française, de nombreuses lois d’amnistie ayant ainsi été votées depuis le début de la 5ème République, notamment dans le cadre d’activités protestataires.

Un tel geste serait seul en mesure de commencer à rendre au pays l’apaisement qu’il ne saurait retrouver sur fond de persécutions pour l’exemple. « Nous ne reprendrons pas le cours de nos vies », disiez-vous Monsieur le Président, le 10 décembre 2018. Nous ne reprendrons pas le cours de nos vies tant que nos concitoyens n’auront pas pleinement retrouvé la leur.

Lien : https://amnistiegj.fr/

Marche des Libertés #StopLoiSécuritéGlobale à Nice et Cannes le Samedi 30 Janvier

Samedi 30 Janvier 2021
Nice – Ville Gare SNCF 14H00
Cannes – Ville Gare SNCF 15H00

Manifestations à Nice et Cannes pour le retrait de la loi dite « sécurité globale » et autres décrets liberticides
Manifestation organisé par 29 organisations dont Attac 06 et la LDH section Nice
Lien Evt FB : https://www.facebook.com/events/318861342874855/?ti=icl
Lien Evt Mobilizon : https://mobilizon.assembleesdesgiletsjaunes.fr/events/0055add3-caa5-46b1-9718-2b0818d7357e

Communiqué de presse :

MANIFESTATION POUR LE RETRAIT DE LA LOI «SÉCURITÉGLOBALE» et des autres lois liberticides, samedi 30 janvier 2021 MOBILISONS-NOUS POUR LES DROITS ET LES LIBERTES

A l’appel de la coordination nationale #StopLoiSécuritéGlobale,
30 associations, syndicats et forcespolitiques des Alpes-Maritimes appellent samedi 30 janvier à une nouvelle Marche des libertés contre les lois liberticides:à Nice à 14h à la gare SNCF et à Cannes à 15h à la gare SNCF

Nous exigeons le retrait de la loi «Sécurité globale», du Schéma national de maintien de l’ordre(SNMO) et de la loi «confortant le respect des principes républicains» précédemment nommée « contre le séparatisme»

Nous refusons la multiplication de mesures faisant reculer le droit à l’information. En particulier celui d’informer sur les violences policières avec la sélection des journalistes instaurée par le SNMO.

Nous rejetons la généralisation sans fin des dispositifs de surveillance comme les drones et les caméras piétons. Mais aussi l’extension du fichage des opinions politiques ou syndicales, des convictions philosophiques ou religieuses, des données de santé, des habitudes de vie ou de l’activité sur les réseaux sociaux des personnes en raison d’activités prétendument susceptibles d’atteinte à la sécurité publique.

Nous condamnons la logique de la loi «confortant le respect des principes républicains» qui stigmatiseles populations musulmanes et remet en cause les principes de la liberté d’association et de la loi de1905 instaurant la laïcité.

Nous nous opposons à la volonté des autorités locales de faire de Nice une «ville modèle» de la surveillance globale et du délire sécuritaire qui en résulte à coup de «smart city», de «Reporty», dedrones et de caméras de reconnaissance faciale ou d’émotions !

Malgré la mobilisation de très grande ampleur déployée dans un contexte d’état d’urgence sanitaire, déconfinement et de couvre-feu depuis le mois de novembre 2020 (500 000 manifestant·e·s en France, le 28novembre), le gouvernement et les parlementaires de la majorité et de l’opposition de droite se sont contenté·es d’effets d’annonce sans aucune conséquence concrète.

Tant que ces textes liberticides ne seront pas abandonnés, nous défendrons sans relâche nos droits et nos libertés

Premiers signataires : AFPS 06 – Alternatiba 06 – ANV-COP21 Nice – ATTAC 06 – DAL 06 – Fakir 06 – Gilets Jaunes 06 – Greenpeace 06 – LDH 06 – Libre pensée 06 – Mouvement de la PAIX 06 – MRAP 06 – Nice au Coeur – Tous Citoyens – Uni.e.s Nice – CGT Educ’Action 06 – FSU 06 – SAF 06 – SM section Tribunal de Nice – SNJ-CGT 06 – Solidaires 06 – UD-CGT 06 – EELV 06 – Ensemble! 06 – France Insoumise 06 – Génération.s 06 – NPA 06 – PCF 06 – PS 06 – Rassemblement ViVA!

Communiqué PDF: communiqué 30 janvier
Tract : tract 30 janvier-3

Soutien à Ludovic Fayolle ( Affaire Geneviève Legay) au TGI de Nice le 26 Janvier 2021


Acte 19 Gilets Jaunes Place Garibaldi Nice le 23 Mars 2019
Crédit photo : CC BY 4.0 Wikimedia

Tribunal de Grande Instance, Nice
Mardi 26 Janvier a 08H00

Ludovic FAYOLLE, agent du ministère de l’Intérieur, a contribué à révéler le conflit d’intérêts dans l’enquête concernant les violences policières dont Geneviève LEGAY a été victime le 23 mars 2019 à Nice.

Après être passé en conseil de discipline récemment, Monsieur FAYOLLE se retrouve convoqué chez le Procureur de la République mardi prochain à 8h30 et risque le Tribunal Correctionnel!

Rappelons que Rabah SOUCHI, commissaire qui a donné l’ordre de charger sur les manifestant.e.s pacifiques le 23 mars et qui a, par la suite, tenté de dissimuler la vérité, s’est vu, lui, remettre une médaille!

Ludovic FAYOLLE n’a pas pu fermer les yeux et être complice par son silence.
C’est un lanceur d’alerte qui n’a agi que pour l’Intéret Général!
Venons nombreuses.x le soutenir.
PLUS DE FAYOLLEs ET PAS DE SOUCHIs!!!

Il est demandé de ne pas filmer Ludovic – merci de respecter

Lien evt FB : https://www.facebook.com/events/471299707224017/?ti=icl

Lien evt Mobilizon : https://mobilizon.assembleesdesgiletsjaunes.fr/events/9dccc31e-d37c-4c63-bb47-274da2327b82

Presse :
Affaire Geneviève Legay : cet agent risque son travail pour avoir dénoncer un grave dysfonctionnement dans la police | L’Humanité

Vidéo Témoignage :
Médiapart À l’air libre (46) Affaire Legay: un témoin clé parle